Votre expert des associations

Une association a-t-elle l’obligation d’établir un rapport de gestion ?

Une association peut établir un rapport de gestion :
– en raison d’une disposition des statuts et/ou du règlement intérieur ;
– en raison d’une disposition légale.

En dehors de ces situations, une association n’a pas à produire un rapport de gestion. Elle peut toutefois en établir un de manière volontaire.

Il est précisé que si l’association a procédé à la nomination d’un commissaire aux comptes et qu’un rapport de cette nature est établi de façon volontaire par les organes dirigeants, le commissaire aux comptes devra en vérifier la sincérité et la concordance avec les comptes annuels.

Ensuite, l’établissement d’un rapport de gestion est légalement obligatoire pour :
– les associations ayant une activité économique et dépassant, à la fin de l’année civile ou à la clôture de l’exercice, deux des trois critères suivants : 1.550.000 euros de total bilan, 3.100.000 euros de chiffre d’affaires HT ou de ressources et 50 salariés
– les associations émettant des obligations ;
– les associations organismes dispensateurs de formation.

En pratique, quelle que soit la source de l’obligation, le rapport de gestion est en général préparé par le Bureau ou le Conseil d’administration (selon l’organisation juridique de l’association) et soumis aux membres lors de l’Assemblée générale, celui-ci devant leur être mis à disposition dans les délais impartis.

Celui-ci contient notamment les informations suivantes :
– les évènements de l’exercice écoulé : activité, actions réalisées, résultats obtenus, financement, bénévoles,…
– les évènements significatifs intervenus postérieurement à la clôture de l’exercice
– les éléments d’avenir : évolution prévisible, perspectives, ressources,…
– les éléments significatifs pour la « lecture » des comptes annuels : modification dans les méthodes de présentation,…

Par ailleurs, des dispositions spécifiques s’appliquent pour les associations tenues d’établir un rapport de gestion (voir ci-dessus) et qui établissent volontairement des comptes consolidés ou combinés.

Thématiques de l'article

 

Autres Articles sur la même thématique :