Skip to content
Votre expert des associations

2021-02-09 – Les associations, victimes collatérales de la crise COVID-19

.

« Ce qui compte ne peut pas toujours être compté, et ce qui peut être compté ne compte pas forcément. » (Einstein).

Bref, tout ne saurait être résumé par des critères comptablo-financiers et le secteur des associations l’illustre très bien. Les enjeux humains y tiennent une place prépondérante : « Les gens avant l’argent » pourrait-on dire (si cette formule n’était pas le slogan d’une banque en ligne !).

Alors que l’année 2020 aurait pu s’inscrire dans la lignée de 2019, avec comme seule nouveauté majeure l’application du nouveau règlement comptable ANC n° 2018-06, il en a été finalement tout autrement pour les associations…

Même si leur exposition aux conséquences de la crise liée au COVID-19 présente une intensité variable, cette année 2020 a été inédite et la pandémie va laisser des traces pendant longtemps.

Or, la vitalité du tissu associatif est juste « essentielle » pour le vivre ensemble et le maillage territorial, et constitue un bon indicateur de la santé de la société.

Une grande période d’incertitude s’ouvre pour les associations (comme pour les entreprises) et il est sincèrement à espérer que les comptes annuels 2020 ne soient pas les premiers et les derniers que les associations clôturent sous le nouveau référentiel comptable ANC n° 2018-06…

Scroll To Top