Votre expert des associations

Accueil

Vous êtes ici : Accueil > Vos questions, nos réponses ! > La comptabilité > Faut-il (et comment) comptabiliser le bénévolat ?

Tous les articles de cette rubrique

Faut-il (et comment) comptabiliser le bénévolat ?

Le bénévolat se caractérise par la participation gratuite au fonctionnement de l’association ou à son animation. Le plus souvent, il s’agit de personnes adhérentes à l’association mais il peut s’agir de personnes extérieures.


Le bénévolat ne doit pas être confondu avec d’autres dispositifs juridiques que sont par exemple le « mécénat de compétences » et le « volontariat ».


La comptabilisation du bénévolat dans les comptes de l’association reste une option, mais permet d’intégrer (et de prendre conscience) de l’importance des contributions des bénévoles dans les comptes de l’association.


Ainsi, dans l’hypothèse où l’association dispose d’une information quantifiable et valorisable sur les contributions volontaires dont elle a bénéficié, ainsi que de méthodes d’enregistrement fiables, il est préférable d’opter pour leur inscription en comptabilité.


Le bénévolat est à comptabiliser en comptes de classe 8 (opérations hors bilan). En pratique, l’écriture mouvemente les comptes « 86 – Emplois des contributions en nature » et « 87 - Contributions volontaires par catégorie ».


En outre, l’association doit faire figurer au pied du compte de résultat un tableau de synthèse reprenant l’ensemble des contributions en nature et leurs emplois, intégré sous la rubrique « Evaluation des contributions volontaires en nature ».


Enfin, l’annexe doit mentionner les méthodes de quantification et de valorisation retenues pour le bénévolat et sa comptabilisation, sachant qu’une évaluation approximative ne peut être retenue et donner lieu à comptabilisation.


La comptabilisation du bénévolat est une option assortie de conditions. Ce choix comptable n’est pas anodin pour votre association. N’hésitez pas à nous consulter.